Choisir entre le pvc et l’aluminium pour ses fenêtres

Fenêtre pvc

Actuellement, le PVC et l’alu sont les matériaux les plus appréciés pour la fabrication de fenêtres. À la fois résistants et légers, ces derniers ont également des prix abordables, comparés aux autres matières comme le bois. Souvent confondus, ils possèdent toutefois leur avantage et inconvénient respectif. Pour déterminer la solution qui vous convient le mieux, connaitre les différences entre les deux s’avère essentiel.

Réaliser un choix selon les performances

La capacité d’isolation thermique du matériau est la première chose à considérer lors de votre sélection. Pour commencer, le PVC reste jusqu’à aujourd’hui le matériau à privilégier pour obtenir des fenêtres plus isolantes. Innovant et moderne, il s’adapte parfaitement aux nouvelles règlementations thermiques ce qui garantit confort et isolation optimale à l’intérieur d’une habitation. Dans le neuf ou en rénovation, il répond aux exigences en termes d’économie d’énergie, d’étanchéité et de durabilité.

Contrairement au PVC qui est un isolant, l’aluminium lui est un conducteur. Ainsi, il a plutôt tendance à conduire le chaud et le froid. D’ailleurs, les fenêtres en alu étaient seulement appréciées pour leur esthétique et non pour leur performance thermique durant un certain temps. Heureusement, ce n’est plus le cas aujourd’hui. En effet, les ouvrages en aluminium peuvent être équipés d’un dispositif de rupture de pont thermique ce qui minimise les déperditions de chaleur. De plus, ils permettent d’éviter les condensations et le ruissellement d’eau. Même si les menuiseries en alu offrent une isolation conforme aux normes en vigueur, leur indice de performance reste moins élevé que celui du PVC.

Si vous souhaitez approfondir le sujet, consultez des experts comme art et fenêtres ou contactez directement un fabricant de fenêtres.

Choisir selon le prix et l’entretien

Selon les chiffres, le prix des ouvrages en PVC est de 25 % moins cher que celui des fenêtres en alu. Effectivement, ces dernières nécessitent un rendu plus fin, ce qui rend la conception plus exigeante, d’où le tarif élevé. Le PVC quant à lui est le matériau le plus abordable sur le marché, mais les possibilités de personnalisations sont assez limitées.

Les fenêtres en aluminium coûtent généralement plus cher. Leur véritable avantage repose sur la possibilité de travailler sur mesure, laquelle se traduit par une multitude de finitions, de formes, de couleurs et de tailles. Offrant un aspect plus esthétique, l’alu est également recommandé pour concevoir de grandes baies vitrées ou des fenêtres bien lumineuses.

Côté entretien, les deux matériaux ont l’avantage d’avoir une longue durée de vie, mais aussi une grande solidité face aux agressions extérieures. En outre, ils demandent peu d’entretien. Ceci dit, l’aluminium résiste mieux aux intempéries et à la corrosion notamment dans les régions situées en bord de mer. Il lui faudra tout de même un traitement spécifique (thermolaquage) pour conserver toutes ses propriétés. Pensez donc à vous renseigner sur le sujet auprès d’un fabricant ou d’un site dédié comme https://www.artetfenetres.com avant de choisir. Le PVC lui est inaltérable et ne nécessite aucun entretien en particulier.

L’esthétique : un critère de choix essentiel

Pour concevoir des fenêtres design et contemporaines, mieux vaut se tourner vers l’aluminium qui permet de créer des ouvrages avec de grandes dimensions (jusqu’à 6 m de long). Grâce à leurs lignes fines, ces menuiseries en alu laissent plus de place au vitrage ce qui se ressent sur la luminosité de la maison. Le PVC par contre nécessite des lignes plus épaisses de ce fait, les surfaces vitrées sont réduites. Le rendu esthétique est également plus brut ; idéal pour une décoration industrielle ou rustique.

Côté coloris, l’alu est disponible dans plusieurs couleurs. En théorie, toutes les nuances sont possibles : classiques, tendance, atypiques, etc. Tout dépend de vos besoins ! Pour ce qui est du PVC, il a longtemps été boycotté en raison de son unique couleur : le blanc (qui peut tendre vers le beige ou le gris clair). Cependant, avec l’application du plaxage (film collé à chaud sur le profil des fenêtres), il est aujourd’hui possible d’obtenir des tons plus soutenus comme le vert foncé, le rouge ou le gris anthracite. Pour connaitre toutes les possibilités, consultez des spécialistes comme art et fenêtres.

Achat et pose de volets : conseils pratiques
Installation de fenêtres et de portes fenêtres : faire appel à un spécialiste en ligne